Culture et Loisirs

Publié le dimanche 16 septembre 2018

Casser sa pipe, canner, clamser, calancher,  avaler sa chique, manger les pissenlits par la racine, dépoter son géranium… La Grande Faucheuse se fiche de nous en se rappelant régulièrement à notre bon souvenir.

Chante-Pezenne fait le pari de se moquer d’Elle ! Au fil des textes de Brassens, Brel, Renan Luce, Oldelaf et bien d’autres, Imaginez une famille, à peu près ordinaire, un membre de cette famille qui trépasse… S’ensuit alors une cérémonie qui, plutôt que de suivre un chemin ordinaire, part petit à petit en vrille, multipliant des situations cocasses dans un lieu qui va être le pire des désordres. Dans un esprit quelque peu déjanté, l’hommage rendu par la famille et les amis va se transformer en comédie macabre.

L’affiche

Localisation